Bibliographie

La peau

1LES FONCTIONS DE LA PEAU
La peau assure principalement 5 fonctions : Fonction protectrice contre tous types d’agressions extérieures Fonction de régulation : Maintien d’une température constante du corps Fonction sensorielle : La grande variété des récepteurs nerveux qu'elle contient confère à la peau, une fonction sensorielle fondamentale. Fonction de transmissions : Sur le plan circulatoire, la peau a le pouvoir, grâce à son importante vascularisation, de jouer le rôle de réservoir sanguin, en stockant ou en libérant des quantités appréciables de sang. Fonction psychologique : La peau joue un rôle psychologique car elle révèle nos émotions (rougissement des timides, par exemple) et notre santé (dermatoses dues au stress notamment). Ainsi, comme enveloppe vivante de notre corps, la peau participe à la communication entre les individus.
2 LA STRUCTURE DE LA PEAU
La peau est constituée de 3 couches superposées :
  • L’épiderme associe souplesse, imperméabilité et résistance. Pour éviter un passage direct entre l’extérieur et l’intérieur du corps, l’épiderme est dépourvu de vaisseaux sanguins.
  • Le derme, Situé sous l’épiderme, constitue la partie résistante de la peau. Composé à 80% d’eau, il est très riche en fibres d’élastine et de collagène; il est donc à la fois solide, souple et élastique Le derme sert de couche nourricière à l’épiderme.
  • L’hypoderme, la couche la plus profonde et la plus épaisse de la peau. Il est constitué de cellules graisseuses (les adipocytes) qui forment une réserve énergétique et permettent la régulation thermique du corps.
3LES CAUSES DES IRRITATIONS CUTANÉES DE L’ADULTE
Au quotidien, certains facteurs peuvent agresser et irriter la peau, parmi lesquels : Agents irritants (produits ménagers…) Frictions répétées Températures extrêmes (chaud/froid) Certains médicaments topiques Les sécheresses et irritations localisées se traduisent alors par les symptômes suivants : tiraillements, rougeurs, picotements, rugosités, sensations de brûlure, sécheresses.
4LES CAUSES DE LA SÉCHERESSE CUTANÉE
La peau sèche est une affection dermatologique très fréquente, allant parfois au-delà d’un simple problème esthétique. De nombreux facteurs sont responsables de la peau sèche comme: le soleil, l’air froid et le vent, l’exposition trop fréquente à l’eau, l’utilisation de certains savons, la prise de certains médicaments ou le vieillissement. La peau sèche peut aussi avoir des origines génétiques ainsi que des maladies plus graves comme l’hypothyroïdie, le psoriasis, l’eczéma de contact, etc.


La solution : Le Dexpanthénol 5%

1MECANISMES D’ACTION / PREUVES D’EFFICACITE

Le D-panthénol pénètre facilement dans l’épiderme. Le D-panthénol contribue à réparer la barrière cutanée, améliorer l’hydratation, diminuer la rugosité et réduire indirectement l’inflammation (la fonction barrière étant restaurée, elle va limiter ainsi la pénétration d’agents potentiellement irritants), et ce à une concentration de 5%.

La propriété cicatrisante du D-panthénol est due à son activité mitotique sur les fibroblastes. L’activité mitotique de son produit de métabolisation dans l’épiderme, l’acide pantothénique, a été également prouvée sur fibroblastes humains en culture. Le D-panthénol, en stimulant la croissance cellulaire, réduit le temps de cicatrisation des plaies.

Par sa propriété hygroscopique, le D-panthénol améliore l’hydratation cutanée, à partir de 1% sans différence significative par rapport au placebo, alors qu’à 2% cette différence est significative.

Efficacité semblable à l’hydrocortisone 1% dans le traitement des dermatites atopiques chez l’enfant.

2AVIS EXPERT
Cette vitamine est le précurseur du coenzyme a, et est beaucoup plus stable que ce dernier. La chaine métabolique visée est celle du métabolisme des lipides. a ce titre son rôle dans les réparations cellulaires, l’hydratation cutanée, et l’inflammation a pu être mis en évidence in vivo. Des concentrations supérieures à 1% sont documentées, on peut penser à une concentration de quelques pourcents (5%) pour une efficacité, en utilisation mono-actif.

Comparative trial of 5% dexpanthenol in water-in-oil formulation with 1% hydrocortisone ointment in the treatment of childhood atopic dermatitis: a pilot study.
log
Efficacy of dexpanthenol in skin protection against irritation: a double-blind, placebo-controlled study.
log
3. 2002 International Clinical Recommandations on Scar Management.
log
4. Mustoe TA et al. Plast Reconstr Surg 2002; 110:560-71 2 Kelo-cote® gel FDA approval letter 3 Data on file 4 Sebastian G et al.
 Akt Dermatol 2004; Bd. 30:450 5 Spencer, J, unpublished scar study, June 2008 6 Due E, Acta Derm Venereol 2007; 87:27-32.
log
5. Sebastian G, Buxbaum-Conradi H, Fischer S et al. Efficacy and Tolerability of a Novel Silicone Gel for Scar Treatment.
Akt Dermatol 2004;30:450.
log
6. Sepehrmanesh M. Anwendungsbeobachtung mit DermatixTM Gel an 1522 Patienten. Kompendium Dermatologie 2006;1:30-32.
log
7. Étude de l'influence d'une formulation sur la cinétique de cicatrisation cutanée.
log
log